Les Enfants de coeur

Les Enfants de coeur

Heather O'Neill

Le Seuil

  • par (Libraire)
    29 septembre 2018

    La grande fantasmagorie des flocons de neige

    Enfants amoureux envers et contre tous, Rose et Pierrot sont unis par un lien indéfectible et leur histoire nous emporte dans un monde où l'imaginaire nous garde la tête hors de l'eau et même dans les étoiles !
    La puissance onirique des orphelins donne une dimension particulière au texte , un refuge au contexte social besogneux et corrompu de Montréal pendant la grande dépression .
    Pierrot, éternel poète, et Rose, altruiste et féministe, vous invitent pour une valse déglinguée et magnifique !
    Tiphaine


  • par (Libraire)
    13 septembre 2018

    Brillant

    Les Bas-fonds de Montréal , début du XXème siècle, la Grande Dépression
    .Rose et Pierrot, deux orphelins, la mime et le pianiste grandissent tant bien que mal dans cet univers hostile. Doués, ils jouent des spectacles devant les familles riches. Ils s'aiment mais à l'adolescence, ils sont séparés... Conte gothique, plein de magie et de tristesse, où se mélent le merveilleux , l'amour au sordide et à la pauvreté. coup de coeur.


  • par (Libraire)
    1 septembre 2018

    Un conte de fées en pleine Grande Dépression

    Un livre profondément joyeux, drôle et fantasque dans un contexte terrible : misère, drogue, prostitution.. tous les côtés affreux de la Grande Dépression.

    Heather O'Neill réussit la prouesse extraordinaire de faire voir la magie au quotidien dans le plus sordide d'une société en plein chaos.

    Un roman aux allures de fable qui prouve que tragédie ne rime pas forcément avec tristesse.

    Brillant et magnifique !!!!!

    Dewi


  • par (Libraire)
    30 août 2018

    Coup de coeur d'Aurore

    A l'aube de la Grande dépression nord-américaine, nous suivons le destin de Rose et Pierrot, deux orphelins fantasques et clownesques qui n'ont qu'un seul rêve avoir leur propre cirque "La Grande Fantasmagorie des flocons de neige" . Mais la vie est cruelle et le malheur touchera ces deux êtres qui ne cesseront de faire face aux truands, aux proxénètes, à la drogue, à la misère, et à l'injustice sociale mais qui, malgré tout, feront tout pour réaliser leur rêve absolument fou...

    Un magnifique roman qui nous plonge dans les bas-fonds de Montréal,
    une intrigue qui valse entre la fable et la tragédie avec un langage tantôt cru tantôt tendre. Les personnages sont attachants : Rose est une jeune femme féministe pleine d'insolence et Pierrot un pianiste prodige plein de candeur. Le récit est plein de poésie, de passion, d'amour et un brin lubrique !
    Un vrai coup de coeur !


  • 18 août 2018

    Les enfants de coeur - Heather O'Neill

    Montréal, années 20. À l'aube de la Grande Dépression, Rose et Pierrot se cherchent dans une ville dirigée par l'argent sale.
    Élevés ensemble à l'orphelinat, la mime et le pianiste prodige ont trouvé dans les arts du spectacle un échappatoire à la vie de misère qui les attends.
    Mais leurs rêves de cirque et de fortune devront résister aux prostitués jalouses, à la drogue, aux amants fous d'amour et à la distance.
    Avec un vocabulaire cru qui illustre parfaitement une époque sombre de l'histoire du Canada, Heather O'Neill nous offre une beau roman sur l'amour, le courage et le rêve.


  • par (Libraire)
    2 août 2018

    Dans un orphelinat gouverné par des religieuses de Montréal, toutes les filles s’appellent Marie, et tous les garçons, Joseph. La romancière met en scène deux de ces orphelins, Rose et Pierrot, abandonnés à la naissance. Ils sont maltraités...pour résister il joue et elle danse. Ils vont être amenés à divertir les plus riches de Montréal en présentant des spectacles. Ils tombent amoureux et décident qu'ils auront un cirque peuplé de clowns nommé La Grande Fantasmagorie des flocons de neige. La Grande Dépression frappe Montréal...drogués, proxénètes, truands rôderont autour d'eux. L'argent est rare et Rose et Pierrot tenteront tant que bien de mal de survivre.
    Abandonnée par sa mère, l'auteur a été élevée par son père dans un quartier difficile de Montréal et a donc une bonne connaissance de la vie dans la rue.
    Roman à la fois réaliste, noir, dickensien, tragi-comique, féministe...captivant!