Le colis

Le colis

Sebastian Fitzek

Archipel

  • par (Libraire)
    4 avril 2019

    Après une conférence à laquelle Emma participait , la jeune psychiatre, est sauvagement agressée dans sa chambre d'hôtel.
    Lorsqu'elle reprend enfin ses esprits, la jeune femme prend conscience que personne ne la croit vraiment ni même son mari.
    Dès lors, elle va plonger dans une psychose de persécution et rester recluse chez elle ne pouvant affronter ses peurs jusqu'au jour ou elle se voit confier un colis pour l'un des ses voisins qu'elle n'aurait peut-être pas du accepter.
    tous les ingrédients du thriller sont bien là, servis par une écriture fluide et addictive.
    Karine


  • Angoissant à souhait

    Emma Stein n’est plus que l’ombre d’elle-même. Craintive et sur la défensive, elle n’ose plus mettre le nez dehors et reste enfermée chez elle où elle enchaîne les crises de panique. En effet, elle a peur de recroiser la route du Coiffeur, le psychopathe dont elle a été l’une des malheureuses victimes. Sa fragile reconstruction est mise en péril le jour où son facteur lui laisse un colis pour un de ses voisins. Rien d’étonnant dans cette démarche, mais l’idée n’enchante pas la jeune femme… et la bouleverse lorsqu’elle s’aperçoit que le destinataire lui est totalement inconnu. Il ne fait pas partie du voisinage, elle en est certaine. Persuadée qu’il s’agit là d’un jeu cruel du Coiffeur venu l’achever, elle craint le pire… Toutefois, elle est loin d’imaginer que ce n’est pour elle que le début d’un long calvaire.

    Sebastian Fitzek, un nom qui s’est vite fait connaître dans le monde du thriller. Et après lecture du "Colis", je comprends pourquoi. Cet auteur a un talent indéniable pour créer une ambiance anxiogène. Emma est dans une situation désespérée. On se dit qu’elle est au fond du gouffre et on imagine mal comment cela pourrait être pire… Mais à chaque fois l’auteur, lui, le voit très bien et fait vivre à son héroïne une véritable descente aux Enfers.

    "Le Colis" est un roman à suspense plus que réussi. Sebastian Fitzek m’a baladée par le bout du nez tout au long de ma lecture. J’ai foncé tête baissée dans ses pièges et fausses pistes, sans jamais avoir la moindre idée de la terrible vérité. Je suis donc très heureuse d’avoir enfin découvert sa plume. Vu les heures d’angoisse qu’il m’a fait vivre, j’ai hâte de me plonger dans le reste de sa bibliographie (Maso, moi ? Non…).

    En conclusion, "Le Colis" est un thriller addictif. Aucun temps mort, du suspense et de l’action. Autant dire qu’une fois qu’on met le nez dedans, il est difficile d’en ressortir avant de connaître le fin mot de l’histoire.