• par (Libraire)
    7 septembre 2019

    La lecture de Valérie

    J'ai bien compris que ce repas allait être l'occasion de régler les comptes...
    Lionel Duroy nous distille quelques informations sur les douleurs enfouies qui titillent notre curiosité...


  • par (Libraire)
    30 août 2019

    J'aime beaucoup cet écrivain

    A l’initiative de Paul, un écrivain de renom rejeté par les siens pour avoir écrit sur la folie de ses parents, toute la famille a accepté de participer à un grand repas de réconciliation. Un moment historique et chargé d’émotion lorsque l’on sait que Paul n’avait pas revu ses frères et sœurs depuis une vingtaine d’années. Entre souvenirs heureux, chagrins, fous rires, agacements, reproches et tendresses, Lionel Duroy continue d’explorer le lien familial et fraternel.
    En même temps qu’il dévoile, il garde ses secrets.
    Sobre et élégant. J’aime beaucoup cet écrivain.


  • par (Libraire)
    28 août 2019

    Formidable dernier roman de Lionel Duroy

    Avoir 70 ans est ce le début de la sagesse, de la gratitude, du pardon? En lisant le formidable dernier roman de Lionel Duroy on peut légitimement se poser la question.
    Pour les habitués de l’écrivain, depuis l’exceptionnel « Le chagrin » ce dernier opus est une porte d’espoir et de rédemption sur un passé familial terrible ressassé depuis une dizaine d’ouvrages.
    Pour les autres, assister à ce repas familial où pour la première fois les neuf frères et soeurs se retrouvent après une violente brouille vieille de plusieurs décennies, est une belle immersion dans une famille, où les secrets, les non-dits ont comme partout ailleurs la part belle.

    En privilégiant pour la première fois le dialogue, tant dans l’écriture que dans celui entre les frères et soeurs, Lionel Duroy donne une nouvelle fois un sens à notre existence et à la nécessité de l'écriture.

    Quand on se" connecte" au moins une fois avec le romancier grâce à l’un de ses livres on le garde pour la vie. Comme un guide, un ami ou un éclaireur. A ce titre ce livre est indispensable.

    Eric.


  • par (Libraire)
    26 août 2019

    Après 30 ans de brouille, Paul s’apprête à recevoir ses 9 frères et sœurs. 30 années de séparation, de ressentiment parfois de violence, ne s’effacent pas facilement ; Le temps d’une journée chacun va pouvoir donner sa vision des faits et enfin peut venir le temps de l’apaisement. Un roman fort, émouvant que l’on referme avec un peu de baume au cœur.
    Valérie


  • 23 août 2019

    « Ça me fait plaisir de vous revoir ». Paul, écrivain, n’a pas revu ses frères et sœurs depuis une trentaine d’années en raison de l’écriture de son premier roman, qui témoigne du ravage de son histoire familiale, en relatant la faiblesse d’un père et la démence destructrice d’une mère. Lors d’un déjeuner, il rassemble ses neuf frères et sœurs, ses enfants et ses deux ex-femmes, dans une tentative commune de réconciliation.

    Dans ce poignant récit de famille, Lionel Duroy réussit à exprimer avec une impressionnante puissance d’analyse psychologique, la difficulté à guérir d’un passé douloureux. Avec subtilité, il amène le lecteur à entrer en résonance avec les questionnements intimes des personnages, comme, le poids de l’héritage transmis par les siens.

    À travers les pensées de Paul, Lionel Duroy interroge également avec une immense profondeur la complexité du métier d’écrivain, en illustrant les difficultés liées à la publication d’ouvrages qui influent sur ses relations personnelles et créent, bien souvent, des ruptures avec ceux qui ne comprennent pas une démarche narrative jugée inconvenable.

    Un magnifique roman qui dépeint la douleur commune d’une famille déchirée et donne avec finesse à réfléchir sur la condition d’écrivain, la filiation et ce que devrait être le sens de l’institution familiale. Profond, attendrissant, et terriblement bouleversant.


  • 23 août 2019

    « Ça me fait plaisir de vous revoir ». Paul, écrivain, n’a pas revu ses frères et sœurs depuis une trentaine d’années en raison de l’écriture de son premier roman, qui témoigne du ravage de son histoire familiale, en relatant la faiblesse d’un père et la démence destructrice d’une mère. Lors d’un déjeuner, il rassemble ses neuf frères et sœurs, ses enfants et ses deux ex-femmes, dans une tentative commune de réconciliation.

    Dans ce poignant récit de famille, Lionel Duroy réussi à exprimer avec une impressionnante puissance d’analyse psychologique, la difficulté à guérir d’un passé douloureux. Avec subtilité, il amène le lecteur à entrer en résonnance avec les questionnements intimes des personnages, comme, le poids de l’héritage transmis par les siens.

    À travers les pensées de Paul, Lionel Duroy interroge également avec une immense profondeur la complexité du métier d’écrivain, en illustrant les difficultés liées à la publication d’ouvrages qui influent sur ses relations personnelles, et créent, bien souvent, des ruptures avec ceux qui ne comprennent pas une démarche narrative jugée inconvenable.

    Un magnifique roman qui dépeint la douleur commune d’une famille déchirée et donne avec finesse à réfléchir sur la condition d’écrivain, la filiation, et ce que devrait être le sens de l’institution familiale. Profond, attendrissant, et terriblement bouleversant.


  • par (Libraire)
    16 août 2019

    Conseillé par Sophie, lectrice de la librairie Gibier

    Retrouvailles familiales dans la maison de l'écrivain... frères et soeurs arrivent chacun avec leurs rancoeurs, déceptions, incompréhension mais le lecteur ressent ce fil invisible qui les relie les uns aux autres. D'une écriture profonde et respectueuse, Lionel Duroy analyse avec justesse chaque personnage. Très beau roman.