Belle infidèle

Belle infidèle

Romane Lafore

Stock

  • 27 septembre 2019

    Rebus

    Julien vit avec le fantôme de sa relation avec Laura. Il l'a cristallisée, idéalisée. Trois ans que le spectre de sa relation passée vient le hanter. Dans sa vie. D'homme, de romancier. Lui qui s'était promis ne plus traduire les autres tant qu'il n'aurait pas révélé sa plume. Mais il accepte pourtant, jusqu'à que sa lecture originale se transpose à ses souvenirs. Jusqu'à ce que la traduction impacte sa vie. Jusqu'à la prise de conscience que l’histoire traduite, normalement romance fictionnelle, est intimement lié à son ex spectrale. Qui n'a jamais été aussi présente que depuis qu'elle brille par son absence.

    Nous assistons à différente strate de la mise en abyme. De la vie vie d'écrivain. De la perspective d'un premier roman. D'une vie volée, vécue en parallèle. De l'urgence. L'urgence de savoir, l'urgence de comprendre. De dénouer ce Rebus, cette énigme, qui apporte un éclairage nouveau sur les interrogations d'une vie fanée. Rien de plus ironique que de découvrir les clés de son malheur, écris par un autre, pour pouvoir toucher des doigts un bonheur en suspens depuis trop longtemps. Le tout saupoudré d'accents chantant méditerranéens, de sentences italiennes, qui viennent colorer cette histoire d'une teinte soyeuse et joyeuse.

    Même s'il traverse une sacré turbulence, une sorte de passage à l'âge adulte chaotique, Julien reste solaire malgré tout. Il avance tant bien que mal, grandit et murit. Et lâche prise, une fois l'énigme de sa vie résolue.

    J'ai eu un véritable coup de cœur pour la Belle Infidèle de Romane Lafore, premier roman plein de promesse, qui m'a emmené enquêter sur fond de Dolce Vita. Foncez, vous ne serez pas déçus.


  • par (Libraire)
    4 septembre 2019

    Quand Julien est chargé de traduire le roman italien "Rebus" , c'est une chance inespérée... Mais il soupçonne de plus en plus violemment cette histoire d'avoir été inspirée par la sienne...
    Une appropriation du texte qui s'avère de plus en plus troublante et palpitante...


  • par (Libraire)
    28 août 2019

    Lorsque Julien Sauvage est choisi pour traduire de l'italien le chef d'oeuvre "Rebus", les frontières entre la réalité et la fiction se confondent... Est-il normal que l'histoire dont s'inspire le roman fasse tant écho à sa propre vie ?
    C'est un premier roman terriblement bien construit que nous offre Romane Lafore. Une superbe réflexion sur l'écriture et la traduction parsemée de passages qui sont des moments de grâce, suspendus, hors du temps.


  • par (Libraire)
    26 août 2019

    Julien n’en revient pas, un grand éditeur parisien veut lui confier la traduction du dernier best-seller italien. Pourquoi à lui qui n’a pas vraiment d’expérience ? Plus il progresse dans son travail de traduction plus il est troublé. L’histoire, les personnages du roman italien ressemblent étrangement à son histoire et à Laura son amour perdu. Comment cela est-il possible ? Complètement déstabilisé il commence à soupçonner son entourage, mais petit à petit il rassemble les pièces du puzzle et le voile se lève.
    Dans ce premier roman Romane Lafore nous fait tourbillonner entre Paris, Rome et le soleil des Pouilles. Comme Julien, on est troublé, groggy. Le mystère reste entier jusqu’à le fin et les quelques passages sur le travail de traducteur mettent en valeur ce métier si complexe et méconnu. C’est un beau voyage au pays des langues et vers l’Italie qui s’offre à vous.
    Valérie


  • 20 août 2019

    Conseillé par Lyonel

    Voilà un roman en trompe l’oeil, composé avec grâce et grand style par Romane Lafore. Premier livre parfaitement réussi par cette jeune femme qui mêle intrigue sentimentale, réflexions sur la littérature et portraiture brillamment le monde de l’édition. C’est aussi des fragments d’un discours amoureux, un discours criblé de dialogues incisifs et de références savoureuses à la littérature italienne - Italo Svevo y côtoie Pier Paolo Pasolini. Avec pareil titre - Belle infidèle - on pense mettre les pieds dans une simple histoire adultérine…on est loin du compte. Les belles infidèles sont des traductions libres, relâchées au service du prestige supposé d’une langue; ainsi les traductions des textes d’Edgar Allan Poe par Charles Baudelaire mettent en valeur, avant tout, la langue française. On insiste sur l’âme d’un texte plutôt que sur ses règles grammaticales. Julien Sauvage, le personnage central de ce livre, est traducteur. Jeune homme perdu entre un trop grand dilettantisme et un manque d’ambition sévère, il se voit proposer une traduction d’un futur succès littéraire, Rebus. Une proposition en or; pourtant, Julien désire écrire son premier livre pour oublier son instigatrice - une jeune franco-italienne, Laura. Cette passion amoureuse va s’investir insidieusement dans son travail de traduction. Et si Rebus, ce roman écrit par un jeune alter ego italien, Agostino Leonelli, s’inspirait directement de la vie de Julien Sauvage? Ainsi débute un récit haletant et mystérieux, signes d’un très grand premier roman.


  • par (Libraire)
    7 août 2019

    Conseillé par Fabienne, libraire

    Quelle jolie maîtrise de la langue et de la narration : Romane Lafore signe un premier roman totalement abouti. On se perd avec bonheur dans les dédales de cette supercherie littéraire à tiroirs dont les personnages passent sans vergogne - et sans traduction ! - du français à l'italien. Ces belles infidèles constituent un véritable plaisir de lecture et éclaire d'un oeil averti - puisque l'auteur fait partie du sérail - le métier de traducteur. Un véritable plaisir de lecture !