La fille du fermier

La fille du fermier

Jim Harrison

Folio

  • 26 février 2019

    États-Unis

    Montana, 1983-1986. Sarah est une jeune fille scolarisée à la maison car sa mère, très pieuse, ne souhaite pas que sa fille aille au collège du secteur. Mais un jour, sa mère part avec son amant. La liberté tend les bras à Sarah qui aide son père à la ferme.
    Un jour qu’elle se rend à une fête avec une amie, elle est quasiment violée par un jeune homme ainsi que son amie. Sarah n’aura de cesse de chercher à le tuer.
    Dans le même temps, sa tante lui propose de venir étudier chez elle au Texas dans une célèbre université. Sarah hésite.
    J’ai aimé découvrir Sarah et les préparatifs de sa vengeance. Un beau portrait d’une jeune fille bien dans sa peau, en contact avec la nature.
    J’ai aimé son amitié avec le vieux voisin.

    L’image que je retiendrai : "Celle de la chasse avec son amie en pleine forêt."

    https://alexmotamots.fr/la-fille-du-fermier-jim-harrison/


  • par
    19 janvier 2018

    Jim Harrison, décédé en 2016 est probablement l'auteur étasunien que je lis le plus volontiers et pourtant, je ne suis pas forcément amateur des grands espaces et des descriptions d'iceux, mais allez savoir pourquoi, avec lui, ça fonctionne toujours. Et là, encore une fois, ce court roman ou longue nouvelle qui faisait partie d'un recueil édité en 2010 chez Flammarion, Les jeux de la nuit, est une bonne pioche. Il est lent et beau, la nature y est omniprésente, les hommes et femmes itou. La femme surtout, parce que Sarah est de toutes les pages, c'est son passage vers l'âge adulte que le romancier décrit. Encore petite fille puis adolescente, elle grandit plus vite que beaucoup, d'ailleurs, à un trentenaire qui lui dit : "Tu es trop jeune pour dire une chose pareille.", elle rétorque très justement : "Non, je ne le suis pas. Je suis plus âgée que toi à maints égards." (p.107)

    Belle idée que d'éditer ce texte dans cette collection Folio 2€, on y retrouve tout ce qui fait de Jim Harrison un auteur incontournable, doué dans l'art de décrire ce qui nous entoure et également dans celui de brosser de beaux portraits, ici une jeune femme qui vit en parfaite harmonie avec la nature. Court, beau, simple, rien à ajouter, lire La fille du fermier suffit.