Rentrée littéraire : Les coups de cœur de Valérie !

Rentrée littéraire : Les coups de cœur de Valérie !

Souvenirs de la marée basse
18,00

Chantal Thomas se souvient de son enfance à Arcachon et surtout des étés passés à jouer sur la plage, à regarder sa mère nager. Elle nous offre un prolongement de l’été, du soleil, de l’insouciance et aussi un beau portrait de femme insoumise souvent insatisfaite mais qui s’épanouit avec le temps. Un récit fait de tendresse, d’indulgence aussi et terriblement vivifiant !
Valérie


L'art de perdre  ( Prix Goncourt des Lycéens 2017 ), Goncourt des Lycéens - 2017
22,00

Petite fille de harki Alice Zeniter retrace le parcours d’une famille, qui pourrait être la sienne, d’Algérie à leur arrivée et installation en France. C’est une belle fresque familiale sur 3 générations et aussi une quête des origines pour son héroïne Naïma.
Valérie


Le déjeuner des barricades
19,00

Le 22 mai 1968 est une journée particulière en France. L’Assemblée Nationale doit voter la confiance au gouvernement et le prix Roger-Nimier doit être remis à un jeune écrivain prometteur lors d’un déjeuner à l’hôtel Meurice. C’est aussi une journée pendant laquelle les employés de l’hôtel Meurice décident de l’autogestion de l’hôtel. Pauline Dreyfus nous décrit très bien l’ambiance fébrile de cette journée en nous immergeant dans ce palace aussi bien du côté des employés (maître d’hôtel, concierge, vestiaire…) que des habitués. Un roman plein de gaieté et de fraîcheur !
Valérie


Point cardinal

Sabine Wespieser Éditeur

20,00

Laurent est marié, père de 2 ados. Heureux en ménage il doit quand même reconnaître qu’une partie de lui-même refoulée devient de plus en plus présente. « Laurent a toujours su qu’il était blonde », mais comment l’annoncer à sa famille ? Le choc est violent mais pour Laurent c’est une question de survie. Léonor de Récondo aborde ce thème de société avec toute la finesse qu’on lui connaît depuis son 1er roman. Elle porte un regard bienveillant sur tous ses personnages et nous donne, à nouveau, un très beau roman.
Valérie


Sucre noir
19,50

Un bateau peut-il s’échouer dans des arbres et sombrer en laissant un trésor ? C’est ce que Miguel Bonnefoy nous démontre dans ce conte virevoltant marqué par 2 femmes Serena et Eva Fuego. Quel beau voyage dans les Caraïbes, quelle fête !
Valérie