Mylène Farmer, la star aux deux visages, la star aux deux visages
EAN13
9782809801965
ISBN
978-2-8098-0196-5
Éditeur
Archipel
Date de publication
Collection
ARTS ET SPECTAC
Nombre de pages
235
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
330 g
Langue
français
Code dewey
782.421
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mylène Farmer, la star aux deux visages

la star aux deux visages

De ,

Archipel

Arts Et Spectac

Offres

e9782809802894_cover.jpg

DES MÊMES AUTEURS
CHEZ LE MÊME ÉDITEUR

Jacques Martin, l'empereur des dimanches, 2008.

Grégory, sur les pas d'un ange, 2007.e9782809802894_i0001.jpg

www.editionsarchipel.com

Si vous souhaitez recevoir notre catalogue
et être tenu au courant de nos publications,
envoyez vos nom et adresse, en citant ce
livre, aux Éditions de l'Archipel,
34, rue des Bourdonnais 75001 Paris.

Et, pour le Canada,
à Édipresse Inc., 945, avenue Beaumont,
Montréal, Québec, H3N 1W3.

ISBN 978-2-8098-0196-5

Copyright © Éditions de l'Archipel, 2009.

Sommaire

DES MÊMES AUTEURS CHEZ LE MÊME ÉDITEUR
Page de titre
Page de Copyright
Prologue
1 - Le 22 septembre 1984

Prologue

L'hôtel particulier est situé dans le XVIe arrondissement de Paris, l'un des lieux les plus huppés de la capitale. Ici, ni voitures ni passants. Mais un îlot de calme et de verdure, où certaines stars peuvent vivre presque incognito. Mylène Farmer est l'une d'entre elles. La majesté des lieux, la douceur du parc planté d'arbres centenaires, l'immensité des pièces dans lesquelles elle a emménagé lui procurent un sentiment d'apaisement – du moins en règle générale. Mais ce 10 septembre 2009 est spécial pour celle que l'on surnomme parfois « l'Ange roux ». Le lendemain, à 21 heures, elle fera en effet son entrée sur la plus grande scène de France. Même quand on a vendu 13 millions d'albums en vingt-cinq ans de carrière, cela peut encore impressionner.

Et pour cause. Le Stade de France est une arène où le public exige la perfection. Des allures de nef futuriste, 80 000 places, des écrans géants, tout est réuni pour des événements d'exception, comme les concerts mythiques qui y ont été donnés par Johnny Hallyday, Céline Dion, première femme à s'y produire, ou encore les Rolling Stones et U2. Sans parler de Paul McCartney, Bruce Springsteen, Madonna ou The Police...

Pense-t-elle à ce défi qu'elle s'est lancé : chanter et danser devant un stade comble ? Au printemps 2008, à l'annonce de ses concerts parisiens – car il y en a deux pour ceux, très rares, qui l'ignoreraient : le premier le 11 septembre, le second le 12, jour de son anniversaire, une « pure coïncidence » mais aussi un « cadeau de la vie », jure-t-elle –, il n'a fallu que quelques heures pour que l'intégralité des places alors disponibles soient vendues. Un bel exploit, en ces temps de crise, compte tenu du prix des billets ! Devant ce succès, son manager Thierry Suc a décidé qu'avant l'épilogue du Stade de France Mylène partirait en tournée dans tout le pays, mais aussi en Suisse, en Belgique, où la Farmermania fait rage depuis vingt ans, et même en Russie, avec deux dates, le 28 juin à Saint-Pétersbourg, le 1er juillet à Moscou. Chacun de ses concerts sera, comme d'habitude, un exploit artistique et technique.

Un double défi que Mylène Farmer a longtemps hésité à accepter. Chez elle, dans cet hôtel particulier orné des œuvres d'art qui l'apaisent tant, elle a dû cent fois penser au scénario des mois à venir. Voilà près de dix ans qu'elle n'a pas effectué de tournée dans les provinces de France. Le public sera-t-il encore au rendez-vous comme il l'a été en 2000 au cours d'un incroyable « Mylenium Tour » ? Réussira-t-elle à enflammer le Stade de France comme elle a survolté Bercy pendant treize jours en 2006, réunissant plus de 170 000 personnes ? Ses apparitions publiques seront-elles encore un triomphe ?

— La scène n'est ni une science ni une affaire de mathématique, confiait-elle récemment. J'ai longtemps hésité. [...] Je ne vous cache pas que depuis mon « oui », j'ai le cœur dans la gorge1.

Alors pourquoi a-t-elle finalement accepté ce nouveau défi, elle qui est d'une « timidité maladive » ? Parce que depuis sa plus tendre enfance elle, la petite fille complexée par son physique, l'adolescente qui ne s'aimait guère, a toujours voulu être reconnue ? Si tel est bien le cas, elle a réussi. Son vœu est exaucé.

Reste que chacun de ses shows doit être meilleur que le précédent. Pour que, sur scène, elle fasse oublier que ce public qui l'acclame ne la connaît pas, ou peu. Un paradoxe cher à Mylène Farmer : tout donner, ne rien dévoiler. S'exposer sans se vendre, se faire aimer sans se trahir, laisser planer le doute et les rumeurs mais toujours se taire. Star côté cour, mystère côté jardin.

Au moment de commencer à rédiger cette biographie, nous avons bien sûr voulu tout lire sur elle. Les articles parus dans les magazines. Mais aussi les livres la concernant – une vingtaine d'ouvrages qui la décortiquent du mieux qu'ils peuvent. Tout y est fiché, référencé, disséqué. Ses textes. Ses tournées. Ses clips. Son film, ses livres. Ses concerts. Ses fans. Sa vie. La plupart de ces ouvrages entretiennent le mythe d'une star distante et ambiguë, cultivant le mystère à l'excès, hantée par la mort. Pourtant, nombre de ceux qui ont croisé sa route nous ont décrit une femme, certes complexe et secrète, mais heureuse, dynamique et pleine d'humour.

Une personnalité riche et fascinante que nous avons eu envie de mieux connaître. Une star aux deux visages. Mylène publique, Mylène intime, telle que nous avons tenté de l'écrire et de la décrire...

1

Le 22 septembre 1984

« Je n'ai pas décidé de faire ce métier pour être connue, mais pour être reconnue. »

Mylène Farmer

20 h 35. Le générique de « Champs-Élysées », l'émission mythique de Michel Drucker, résonne dans les foyers de millions de téléspectateurs. Sur l'écran, l'Arc de triomphe laisse place à la plus belle avenue du monde, scintillante de l'éclat de milliers de guirlandes, puis au tapis rouge menant à l'entrée du studio Gabriel. Des limousines se garent les unes après les autres. Des stars en descendent. Le grand Gilbert Bécaud, pour commencer. Puis une jeune femme aux cheveux longs, au teint très pâle, vêtue d'une robe cache-cœur noire. Un bonjour un rien apeuré à la caméra. La voilà qui tourne le dos, légèrement vacillante sur ses talons hauts. Disparue, déjà. Mais nombre de téléspectateurs ont reconnu celle par qui le scandale est arrivé en ce début d'automne. Une certaine Mylène Farmer, jeune interprète franco-canadienne de vingt-trois ans, qui chante d'une voix très douce un titre composé et produit par Laurent Boutonnat et Jérôme Dahan : Maman a tort. 100 000 exemplaires vendus, et un joli remue-ménage dans les médias.

Et pour cause ! Maman a tort raconte l'histoire d'une fillette hospitalisée et pleine d'amour pour son infirmière, ce que réprouve bien sûr sa maman. Apologie de l'homosexualité enfantine ou simple provocation ? Aujourd'hui encore, toutes les hypothèses restent permises. Quoi qu'il en soit, grâce aux quelques strophes de son premier single, l'image de Mylène est scellée. Provocatrice et glamour, hors norme et terriblement attirante. Certes, la jeune femme n'est pas Jeanne Mas, qui triomphe à cette époque avec Toute première fois. Mais Michel Drucker en mettrait sa main au feu : auréolée du miniscandale de Maman a tort, elle devrait tout de même connaître un joli succès.

Bien qu'étant quasi inconnue, la jeune femme a droit au même traitement que les autres invités. Flashes d'appareils photo, limousine, égards. En coulisses, elle savoure le champagne et les petits fours qu'on lui offre. Et tant pis si l'atmosphère empeste la fumée de cigarette dans ce couloir étroit et sinueux qui dessert les loges brillamment éclairées par les spots de miroirs à maquillage ! Ici, tout respire le faux luxe dont on entoure les invités. De quoi oublier le trac souvent attaché aux lieux ? En ce qui concerne Mylène, rien de moins sûr. Pour être ambitieuse, la jeune femme n'en est pas moins d'une timidité maladive. Chanter en public lui pose déjà un problème quasi insurmontable. Alors répondre aux questions d'un interviewer tel que Michel Drucker ! Il y a fort à parier que Mylène se demande comment elle va y arriver. D'autant que son échange avec Philippe Bachmann dans « La Vie à plein temps » sur FR3, le 22 mars précédent, a viré au désastre. Mal à l'aise dans une veste rose trop ample surmontée d'épaulettes dignes de la tenue des footballeurs américains, les bras croisés sur sa poitrine, les jambes sans cesse en mouvement à cause de sa nervosité, elle a b...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Brigitte Hemmerlin
Plus d'informations sur Vanessa Pontet