Héros 2 X-Men
1 autre image
EAN13
9782376970354
ISBN
978-2-37697-035-4
Éditeur
Ynnis Edition
Date de publication
Collection
YNI.LIVRES
Nombre de pages
128
Dimensions
27 x 19 x 1 cm
Poids
338 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Héros 2 X-Men

Ynnis Edition

Yni.Livres

Offres

Héros  no2  : Le mook qui renaît de ses cendres
 
X-Men, une saga en pleine mutation
 
«  Nous assistons maintenant aux prémices d'un nouveau stade de l'évolution. Ces mutations apparaissent à la puberté et sont souvent déclenchées par le stress.  » Jean Grey se tient grave et solennelle, comme l'exigent les circonstances. Les sénateurs ont tous les yeux braqués sur elle, la mine dubitative. Certains affichent même leur dégoût ouvertement. C'est que l'évolution a toujours été redoutée, induisant l'inévitable résistance au changement. Charles (non pas Xavier mais) Darwin en sait quelque chose  : à l'instant où il publie L'origine des espèces en 1859, il s'attire les foudres des plus hautes instances. L'humain  ? Un parent du singe  ? Voilà qui est tout bonnement absurde et insultant, clament haut et fort les créationnistes, qui n'entendent pas répondre aux lois naturelles ou sociologiques, mais aux seules lois divines. D'autres scientifiques s'interrogent  : pour accepter l'idée – aussi violente qu'une Terre plate qui deviendrait soudainement sphérique  –, encore faut-il démontrer l'existence d'un chaînon manquant. Cette peur d'une théorie de l'évolution est-elle cependant irrationnelle  ? Après tout, il est bien question de «  sélection naturelle  », celle d'individus mieux adaptés à un environnement lui-même changeant. Et cette sélection est intrinsèquement liée à la véritable hantise  : celle de l'extinction des espèces. Enfin, l'ouvrage de Darwin enfante des démons potentiels, toujours candides et innocents au départ, inhumains à l'arrivée  : Francis Galton, cousin du chercheur, accouchera pour sa part des premières théories eugéniques, dont on sait ce qu'il adviendra, notamment dans le cadre de travaux menés dans la plus grande horreur par les nazis…
 
Taquinant l'arrogance et la condescendance, sachant le public avec lui, le sénateur Kelly toise Jean. C'est un politicien, un tacticien, il sait parfaitement que les grands discours noient les idées. Aussi donne-t-il dans l'abrupt et pose la question le plus simplement du monde, espérant ainsi déstabiliser Jean  : «  Les mutants sont-ils dangereux  ?  » Jean vacille et bafouille une réponse malheureuse  : «  C'est injuste. Un mauvais conducteur peut être dangereux. Tous les mutants qui ont révélé leur condition ont provoqué peur, hostilité et même violence. C'est pourquoi j'exige du Sénat qu'il vote contre l'immatriculation des mutants.  » Le sénateur Kelly a des arguments implacables  : quid de cette jeune fille apte à traverser les murs  ? Et si elle entrait dans le coffre fort d'une banque  ? À la Maison Blanche  ? Ou même chez nous  ? Et imaginons un mutant capable de lire et d'influencer nos pensées  ?
 
Nous sommes en 2000 au moment où  X-Men  de Bryan Singer sort sur les écrans. Le monde n'a pas encore été bouleversé par les attentats du 11  Septembre. Cette idée de ficher les individus parce que présumés dangereux s'apprête à flirter avec un passé nauséabond comme jamais. La fiche  S, pour «  Sûreté de l'État  », découle de la «  Liste  S  », puis «  Fichier  S  », mise en place sous le gouvernement Vichy en 1942… Ce qui nous renvoie à la séquence d'ouverture sidérante de ce film de «  super-héros  »  : un petit garçon, arborant une étoile jaune, arraché des mains de sa mère aux portes grillagées d'un camp de concentration. Ce même petit garçon qui, cinquante ans plus tard, énoncera  : «  Nous représentons le futur, pas eux. Ils ne comptent plus  », en parlant de nous. D'un côté comme de l'autre, l'intolérance engendre le pire.
 
Si tout un chacun regarde les films de super-héros, il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver dans les univers tentaculaires tissés par les éditeurs américains depuis les années  1960. Le  mook  Héros, au rythme des sorties en salle, se propose de resituer les super-héros dans leur contexte, d’exposer leurs origines et de dégager les principales étapes clés et problématiques liées à leurs univers.
S'identifier pour envoyer des commentaires.