Sur commande, actuellement expédié sous 15 à 24 jours ouvrés, en raison des tensions d’approvisionnement chez les distributeurs.

Critique, n  802
EAN13
9782707323699
ISBN
978-2-7073-2369-9
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Collection
Revue Critique (802)
Nombre de pages
96
Dimensions
21,4 x 13,5 x 0,7 cm
Poids
341 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Critique, n 802

Les Éditions de Minuit

Revue Critique

Offres

Penser les métamorphoses de l’« esprit malade » du point de vue d’une philosophie nourrie par l’ensemble des savoirs des sciences humaines – psychiatrie, psychanalyse, sociologie, anthropologie, histoire –, mais aussi par les sciences cognitives, le droit ou la littérature, tel est l’impressionnant projet mené depuis une quinzaine d’années par Pierre-Henri Castel. Ses deux derniers ouvrages consacrés au problème de l’obsession et de l’autocontrainte racontent les histoires secrètes ou parallèles du sujet contemporain, normé par l’idéal de l’autonomie mais sommé en même temps, et de mille façons, d’être vraiment lui-même, c’est-à-dire un individu. Un dialogue précis s’engage sur ce point avec Freud et Lacan, mais aussi avec Mauss, Elias ou Foucault, dans un souci constant de revenir au concret, de respecter l’« épaisseur » des descriptions de cas. Un long entretien avec l’auteur nous donne un aperçu de sa méthode, tandis que les lectures croisées de Bruno Karsenti et de Paul Dumouchel nous font entrer dans les coulisses du grand œuvre.

Sommaire

Présentation

Paul DUMOUCHEL : Tu dois

Pierre-Henri Castel, Âmes scrupuleuses, vies d’angoisse, tristes obsédés. Obsession et contrainte intérieure de l’Antiquité à Freud

La Fin des coupables suivi de Le Cas Paramord. Obsession et contrainte intérieure de la psychanalyse aux neurosciences

Bruno Karsenti : La psychanalyse comme « fait moral total »

Pierre-Henri Castel, La Fin des coupables suivi de Le Cas Paramord. Obsession et contrainte intérieure de la psychanalyse aux neurosciences

*

entretien

Pierre-Henri Castel : Contrainte intérieure et fragilité de l’agir

Entretien réalisé par Élie During et Laurent Jeanpierre

*

Philippe Raynaud : Les Lumières sans illusion

Guillaume Métayer, Nietzsche et Voltaire

Anatole France et le nationalisme littéraire. Scepticisme et tradition

Christiane ChauvirÉ : Wittgenstein et la musique. Une esthétique non sentimentale

Alessandro Arbo, Entendre comme. Wittgenstein et l’esthétique musicale

Antonia Soulez, Au fil du motif. Autour de Wittgenstein et la musique

Samuel Hayat : Reconstruire l’égalité

Pierre Rosanvallon, La Société des égaux

Pierre Birnbaum : La musique durant les années noires

Myriam Chimènes et Yannick Simon (éd.), La Musique à Paris sous l’Occupation

*

note

Maja Brick : Le subtil dévergondage de Greenaway

Peter Greenaway, Goltzius et la Compagnie du Pélican
S'identifier pour envoyer des commentaires.