Sur commande, actuellement expédié sous 15 à 24 jours ouvrés, en raison des tensions d’approvisionnement chez les distributeurs.

Rue Katalin
EAN13
9782878582369
ISBN
978-2-87858-236-9
Éditeur
Viviane Hamy
Date de publication
Collection
Domaine étranger
Nombre de pages
250
Dimensions
21 x 13 x 1,8 cm
Poids
280 g
Langue
français
Langue d'origine
hongrois
Code dewey
850
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
" Ce que nous dit Magda Szabó, avec une grâce et une simplicité confondantes, c'est que, de tout ce qui constitue une vie, seuls quelques lieux et épisodes comptent vraiment. [...] Oui, c'est bien cela au fond qui est fascinant chez Magda Szabó, cette réflexion profonde sur ce qu'on garde, ce qu'on laisse. "​Le Monde
" Nous restâmes assis en silence, comme de braves frère et sœur, et pour la première fois de ma vie, je pressentis que les morts ne mouraient pas, que ce qui avait un jour été vivant sur cette terre, sous quelque forme que ce soit, était indestructible. "
Les morts demeurent : Rue Katalin en donne une magistrale illustration. À Budapest, des années après la disparition de la jeune Henriette, les membres de trois familles vivent sous l'emprise de sa présence. Et, d'outre-tombe, la jeune fille nous introduit dans la vie naufragée de ceux qui furent ses amis : Balint, Irén, Blanka, M. et Mme Elekes...
Que s'est-il passé pendant la guerre, rue Katalin ? Quels événements ont acculé ses habitants à la détresse et au désespoir ?
" Ce que nous dit Magda Szabó, avec une grâce et une simplicité confondantes, c'est que, de tout ce qui constitue une vie, seuls quelques lieux et épisodes comptent vraiment. [...] Oui, c'est bien cela au fond qui est fascinant chez Magda Szabó, cette réflexion profonde sur ce qu'on garde, ce qu'on laisse. " Le Monde
Ce roman a reçu le Prix Cévennes 2007.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Magda Szabó
Plus d'informations sur Chantal Philippe