L'Autre Monde L.

par (Libraire)
21 janvier 2021

Sors tes couverts !

Bambi c'est une adolescente de 16 ans qui a une dent contre les gros porcs, les pervers prêts à tout pour manger de la chair fraîche. Mais Bambi aime jouer. Et elle se venge pour toutes les femmes qui se font piéger par ces salauds sur les sites de rencontre. L'auteur décrit admirablement la misère sociale qui mène à la violence et comment celle-ci se justifie. Un style acerbe et réaliste qui rend d'autant plus concrète l'histoire qui nous est racontée.

Romain

Essai sur l'aveuglement catastrophiste

1er Parallèle

18,00
par (Libraire)
21 janvier 2021

Le meilleur ne l'est pas pour autant.

Et si les collapsologues se trompaient ? Et si l'effondrement dont ils parlent n'était pas sûr et certain ? Alors peut être aurions-nous une chance de changer un tant soit peu le cours des choses ? Il est plus facile de s'engager activement pour une cause dont l'issue n'est pas tangible plutôt que pour une cause perdue. C'est en tout cas la vision optimiste des auteurs, et ça fait du bien !

Romain

30,00
par (Libraire)
21 janvier 2021

L'île mystérieuse

Celestia est une petite île refuge où la « Grande invasion » n'a pas eu lieu et qui est peuplée de trafiquants et de télépathes. Pierrot et Dora vont partir sur l'ancien continent pour retrouver leurs souvenirs perdus. Même si quelques mystères vont petit à petit se dénouer, un suspens latent demeure à chaque page et laisse des questions sans réponses. Une œuvre énigmatique sublime où les couleurs et les dessins, pouvant être tout droit sortis des rêves architecturaux de Le Corbusier, nous plongent dans une histoire aux allures Lynchienne. Une merveille de poésie qu'on souhaite relire dès la dernière page terminée !

Romain

18,00
par (Libraire)
6 décembre 2019

Richard et les sept naines

Dans la famille Tannenbaum il n'y a que des femmes (ou presque), qui plus est des femmes naines (ou presque) ; car au milieu il y a Richard, 19 ans, 1m98, qui ne se sent plus à sa place dans ce monde miniature qu'il adore pourtant. Ce livre sent bon le pain d'épices et le sucre glace, les Noëls sous la neige et les feux de cheminée, le cœur battant au rythme des grandes joies et petites tragédies de la famille la plus célèbre d'Alsace !

par (Libraire)
25 avril 2018

La femme parfaite est épuisée

Isabelle Saporta, qui nous avait habitués aux enquêtes de fonds avec des titres comme Vinobusiness et Foutez-nous la paix ! revient cette fois non pas avec un documentaire mais avec un premier roman, Le Prince charmant, c'est vous !
Elle nous raconte l'histoire d'une femme à bout, Shiva, dont le prénom évocateur emprunté au dieu hindou, est paradoxalement symbole de la masculinité. Sous son image de mère et d'épouse parfaite, elle est éreintée par une société patriarcale qui lui en demande toujours plus. Derrière la verve dont elle nous régale dès les premières pages, Isabelle Saporta, qui ne peut renier ses première amours, nous propose presque un reportage sur la condition de la femme.
Des rebondissements tellement tirés par les cheveux qu'ils ne peuvent pas être inventés à des thèmes plus importants et actuels comme la charge mentale, voire les violences obstétricales, Isabelle Saporta n'épargne personne, ni son héroïne, ni les hommes qui l'entourent, de son psy à son mari chômeur professionnel en passant par son meilleur ami gay (ou pas !). Une vraie leçon de féminisme - tardif, c'est vrai.
Un seul regret : c'est presque trop bien écrit, et certains dialogues manquent de naturel du coup.

[titre emprunté à un billet publié sur le blog Poulet Rotique : https://pouletrotique.com/2016/12/29/la-femme-parfaite-est-epuisee/]