L'hiver des enfants volés
EAN13
9791092016727
ISBN
979-10-92016-72-7
Éditeur
Jigal
Date de publication
Collection
JIGAL POLAR
Nombre de pages
264
Dimensions
17 x 10 cm
Poids
250 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'hiver des enfants volés

De

Jigal

Jigal Polar

Offres

«… Passionnant, caustique, subtile… Maurice Gouiran est un auteur engagé, mais surtout généreux et au talent vigoureux…» L'Echo

Lorsqu’un soir d’hiver 2013, Samia frappe à la porte de la Varune, Clovis se doute très vite qu’elle a besoin de son aide… Samia, Clovis l’a rencontrée en 82, alors qu’il était encore correspondant de guerre. Avec son ami François, ils avaient sorti la jeune Palestinienne des massacres de Sabra et Chatila… Depuis, elle lui a préféré François, mais Clovis n’avait jamais rien pu lui refuser. Et justement, François a disparu. Il a quitté sa paisible retraite du marais poitevin pour Barcelone afin d’enquêter sur deux accidents étranges… Depuis, plus de nouvelles ! Parti immédiatement à sa recherche, Clovis va, au cours de ses investigations, voir brutalement réapparaître le spectre des enfants volés aux familles républicaines par les franquistes. Un scandale et une véritable affaire d’État ayant perduré jusqu’au milieu des années 80. Mais que vient faire François dans cette histoire ? Lui qui semble avoir beaucoup dérangé lors de son enquête… Et qui de fil en aiguille, va faire ressurgir de son propre passé un autre drame effroyable…

Caustique, engagé, ne mâchant pas ses mots, passionné, passionnant, infatigable laboureur de terres brûlées, fraternel, perpétuel empêcheur de tourner en rond, humaniste, agitateur des mémoires, hargne, rage, cœur… voici quelques uns des termes que la presse et les chroniqueurs attribuent à Maurice Gouiran à chacun de ses romans. « Maurice Gouiran fait partie de ces auteurs qui rendent leur art majeur et donnent leurs lettres de noblesse au roman noir… » (Passion Polar). Chacun de ses romans, et avec une belle constance, porte en lui deux forces assez exceptionnelles, celle tout d’abord du sujet, régulièrement brûlant et souvent déniché au fond d’un tiroir oublié, et puis celle du récit lui-même, précis, captivant, indigné qui nous réveille la conscience, et nous permet de rester vivant plus longtemps ! Et ce nouveau roman ne déroge pas à la règle. Sabra et Chatila, les lebensborn, les errances du franquisme, les délires des états totalitaires, le rôle insupportable d’une frange d’extrémistes, le scandale encore tout frais des enfants volés, les rancœurs, les peurs, la reconstruction… Maurice nous embarque dans son récit et comme le résume très bien Black Novel : « Gouiran, ça frappe fort, ça fait mal, mais ça fait du bien… »
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Maurice Gouiran