Librairie Coiffard ..

11 août 2018

Conseillé par Marie-Laure

Comme pour "La Cache" (Stock et Folio), le domicile aura à nouveau une grande importance. Ici, il s'agit d'un appartement parisien, celui de la mère du narrateur qui vient de décéder. Alors qu'il est en train de vider les lieux, il va tomber sur un «dossier polar». Sa mère qui non seulement dévorait les polars, en écrivait également. L'un de ses textes s'intitule «Le Guetteur». À son tour, le narrateur va devenir ce guetteur et espionner sa mère. On va alors replonger dans le Paris des années 1960 et suivre une bande d'étudiants qui se battaient aux côtés du FLN. Comment cette jeune fille militante et intrépide a pu devenir cette femme solitaire et paranoïaque vivant comme une recluse ?
Comme à son habitude, Christophe Boltanski soigne sa structure narrative : il navigue sur trois périodes tout en jouant avec la mise en abyme du guetteur. Par ailleurs, il est émouvant de suivre ce fils qui tente de reconstituer un lien avec sa mère. Que ce soit par maladresse ou par volonté, elle restera pour lui une mystérieuse énigme.

© Page des Libraires N°191

Théorie de la rationalité - Théorie du langage

2

Gallimard

26,00
11 août 2018

Conseillé par Lyonel

Il faut considérer ces "Parcours" comme un portrait de fond. Les grands enjeux qui ont constitué la pensée de Jürgen Habermas sont disséminés tout au long de ses cycles de conférences. Cela débute à Princeton, en 1971. Habermas y développe sa vision d'une sociologie basée sur une théorie du langage. C'est aussi un temps de bascule où le philosophe va prendre ses distances avec les théories critiques de Theodor W. Adorno. Ce dernier, mort en 1969, restera pourtant un lien déterminé et déterminant dans le cheminement conceptuel d'Habermas. Ce qui n'est pas le cas de Max Horkheimer. Son opportunisme politique, sa vanité et son autoritarisme – notamment avec Adorno – rendront le personnage totalement détestable. Cet affrontement de personnes et de pensées sera un temps révélateur pour Jürgen Habermas. Cette attirance-répulsion va permettre au philosophe d'affiner le rapport entre raison et langage, leçon apprise après étude des travaux d'Horkheimer. Au fil des interventions qui constituent ces "Parcours", on saisit à quel point Habermas a été un défricheur et un passeur. Il est une des voix importantes qui a très tôt présenté le travail des philosophes analytiques (Wittgenstein) et du pragmatisme anglo-saxons. Si Habermas se révèle un lecteur assidu de Charles Sanders Peirce, il demeurera plus critique auprès de la pensée de John Dewey. Les lectures de Jürgen Habermas concernant des penseurs comme Kant, Hegel ou encore Marx sont des plongées fascinantes. De plus, ces "Parcours" survole un nombre d'années considérables où l'on voit Habermas converser, arguments contre arguments, avec d'illustres prédécesseurs. C'est encore un document précieux pour comprendre le parcours politique d'un homme qui a connu l'Allemagne nazie.

© Page des Libraires N°190

Didier Jeunesse

24,90
28 juillet 2018

Conseillé par Coralie

Quoi de mieux que la musique pour s'imprégner du monde, d'une destination, pour rêver à d'autres danses, pour imaginer la chaleur,
les odeurs, les sons de la vie ?
"Comptines et berceuses d'Amérique latine", livre-cd édité par les éditions Didier Jeunesse nous fait rêver, imaginer, fredonner, danser aux rythmes de l'Amérique du sud. Ce panorama nous fait découvrir des berceuses, chansons traditionnelles ou contemporaines emplies de soleil et de rythmes entraînants chantées en espagnol et langue quechua. Cette compilation nous fait voir la richesse de la culture musicale de l'Amérique latine et nous imprègne de styles musicaux parfois peu connus. Un album à écouter et à regarder en famille pour le plaisir de toutes les oreilles !

À partir de 2 ans.

Julie COLOMBET

Cambourakis

13,50
28 juillet 2018

Conseillé par Coralie

"Le seigneur des herbes" désigne le capybara, un très gros rongeur qui vit en Amérique du sud et particulièrement sur les terres argentines. Dans cet album-accordéon, plusieurs lectures vont cohabiter. D'un côté, l'histoire que papybara raconte aux plus jeunes, celle de la grande aventure qu'il a vécu des années plus tôt, des rencontres qu'il a faites, expliquant les origines des animaux comme un conte. De l'autre, une grande carte de la Patagonie, et de la pampa, qui permet de situer les animaux vivants dans cette région du monde.
Les illustrations de Julie Colombet sont attachantes et le format de l'album à lire page après page ou à découvrir comme une grande frise est original et permet de se plonger dans l'illustration.

(à partir de 3 ans)

28 juillet 2018

Conseillé par Caroline

Carlos est un jeune garçon habitant en Patagonie, la zone la plus au sud de la planète ! Il vit avec ses parents et sa sœur à dix-huit kilomètres de son école. Alors sa journée est bien chargée : le matin, il part à cheval vers 8 heures et rentre chez lui vers midi pour s'occuper de son troupeau de chèvres et de celui de son père, tels de vrais gauchos.

Un roman vrai, accessible dès 8 ans.