Durant la période du Coronavirus, nous mettons en place un service"DRIVE - Retrait sans contact".
En passant commande sur notre site, vous aurez à nouveau l'option : retrait en magasin.
Vous pourrez venir retirer vos achats : 24 heures après avoir passé votre commande.
du Mardi au Samedi de 10h00 à 12h30 et de16h00 à 17h00.
La marchandise vous sera remise à la porte du magasin, dans le respect des gestes barrière.

Le service expédition reste également actif, mais nous vous rappelons qu'actuellement La Poste ne garantit aucun délai.

Rémi47

Dernier commentaire

Les Furtifs
29 juin 2019

Lisez ce livre !

On retrouve dans ce livre quelques aspects des précédents romans d'Alain Damasio. C'est par exemple, la « Meute » qui rappelle la « Horde ». Il reprend également l'indication du personnage qui s'exprime par l'usage de signes de ponctuation ou divers symboles. Mais c'est surtout l'idée d'une société alternative et rebelle au mouroir sécuritaire et replié sur soi, ce vers quoi mène la société capitaliste. Il y a dans ce domaine beaucoup de « La Zone du Dehors ». C'est un de ses thèmes de prédilection. Le récit anticipe une société, à horizon seulement 20 ans, où la question environnementale n'apparaît pas mais qui a subi de plein fouet l'évolution dramatique de la surveillance et de l'illusion de vie dans l'irréel numérique, pour ceux qui en ont les moyens. Le « furtif » est symbole de la pulsion de vie et de liberté. À travers la recherche par un couple d'une enfant disparue, l'humanité se cherche elle-même. La vie est ici clairement la nécessité vitale et l'audace de l'échange et de la transformation permanente contre le mirage mortel de l'immobilité rassurante et sécurisante. Je n'irais pas plus loin dans une tentative d'analyse tant elle est futile face à la dimension de ce texte. Une réelle poésie surgit grâce au jeu sur et avec les mots. Est-ce que l'on comprend vraiment tout ce qu'il écrit ? le comprend-il lui-même ou écrit-il sous la dictée inconsciente par un être irréel, appelons-le « le Talent » ? Quelle importance au fond ? Plus que comprendre ou imaginer, il nous fait ressentir, avec beaucoup d'émotion, un domaine imaginaire, le toucher du doigt de la pensée avec un indicible espoir. À la fin, comme avec « La Horde du Contrevent », il subsiste un intense sentiment de satisfaction d'avoir lu ce livre. Au-delà de l'anticipation, où la société est presque déjà, il y a une parabole, un texte de combat ou au moins d'avertissement sociétal. Dans le domaine « imaginal » de la littérature, trop peu considéré en France, se trouve un des auteurs actuels majeurs et sans doute le plus révolutionnaire de la littérature française actuelle. À l'avenir, je crois qu'il serait intéressant de faire étudier ses livres par les lycéens. Cela ouvre l'esprit, même inconsciemment. En résumé, j'ai adoré.