Ce genre de petites choses

Claire Keegan

Sabine Wespieser Éditeur

  • par (Libraire)
    6 avril 2021

    Vibrant d'humanité

    Lire Claire Keegan, c'est s'ouvrir à la beauté de l'épure et l'élégance d'une langue sans fioritures.
    Roman vibrant d'humanité, d'un courage simple - celui qui s'oppose à ceux qui ferment les yeux - Ce genre de petites choses évoque avec une grande maîtrise de l'ellipse le scandale des blanchisseries Madeleine dans cette Irlande hivernale des années 80.


  • par (Libraire)
    2 avril 2021

    Une histoire belle et terrible à la fois. Celle d'une Irlande catholique bien-pensante, tout comme celle d'une conte de Noël. Ce récit est celui d'un homme qui se rappelle l'enfant sans père qu'il a été, l'enfant insulté, montré du doigt, mais également l'homme qu'il est devenu grâce à une main tendue.
    En une centaine de pages, avec une finesse incroyable, Claire Keegan peint la beauté, l'espoir, l'horreur et la douleur.
    Ne passez pas à côté de ce petit bijou qui se lit en apnée, en vous laissant ko !


  • par (Libraire)
    18 mars 2021

    Un homme ordinaire

    Les textes de Claire Keegan sont aussi rares que précieux, aussi fins que profonds. Passer quelques jours avec Bill Furlong, héros ordinaire de l'Irlande des années 1980, c'est vous assurer d'un beau moment, sincère et émouvant.


  • par (Libraire)
    22 janvier 2021

    Délicat et poignant !

    Bill Furlong est marchand de charbon dans une petite ville d'Irlande.
    Alors qu'il livre sa commande au couvent voisin, il tombe sur une jeune fille sale, perdue, réclamant le bébé qu'on lui a enlevé.
    Furlong va alors se confronter à son passé et au silence entourant cette institution recueillant de si jeunes filles...
    Une institution pas si chrétienne que ça au final !

    Un sujet dur mais traité avec beaucoup de délicatesse et de pudeur. Un petit bijou d'émotion.

    Pauline


  • 22 janvier 2021

    un bijou

    Ciselé, sans aspérités, sans artifices, mais à mille facettes, ce très court roman mais long en mémoire, est un diamant.
    Le personnage de Bill Furlong est magnifiquement appréhendé par Claire Keegan. Cet homme représente à lui seul l'Irlande qui se réveille après des années endormies sous le poids du quotidien, sous le joug de la religion, sous la menace de l'opprobre général, il est plus aisé de se taire, de courber l'échine. Protéger une communauté plutôt que venir en aide aux filles-mères, fermer les yeux... Les yeux de Bill s'entrouvrent et ceux du lecteur brillent.
    Magnifique.


  • par (Libraire)
    4 janvier 2021

    Quelques jours dans la vie d'un homme simple et bon, qui ne baisse pas les yeux face à l'injustice : voilà l'historie que nous avons tous besoin de lire en ce moment et et diable que cela fait du bien !
    La plume de Claire Keegan dit les "petites choses" sans fard et agit comme un enchantement.
    Un texte cruel mais lumineux, d'une profonde humanité.


  • par (Libraire)
    31 décembre 2020

    Bill Furlong est un homme humble et travailleur. Il est émerveillé par ses cinq filles qui grandissent et reconnaissant de la chance qu'il a eu malgré un départ difficile dans la vie.
    Dans ce roman fulgurant, Claire Keegan déploie tout son talent pour aborder l'histoire de l'Irlande.


  • par (Libraire)
    6 décembre 2020

    Un conte de Noël

    Ce court roman est une merveille. Un conte de Noël à la Dickens dans les années 80. Un roman bouleversant qui rappelle que s'il y a bien une période où la générosité, l'amour des autres, le don, doivent s'exprimer pleinement envers ceux qui ont moins, c'est bien en cette période! Un livre comme un cadeau précieux à (s')offrir. Le genre de petite chose qui en cache une bien plus grande!
    Aurélie


  • par (Libraire)
    22 novembre 2020

    Une petite bulle d'air que l'on dirait intemporelle

    Un court roman dans lequel le temps s'écoule lentement. Un texte qui montre que l'on peut aider les autres par de petits gestes. Où l'on se rend compte que, finalement, si nous avons un toit sur la tête, un estomac bien rempli et un entourage aimant, et bien c'est peut-être ça l'essentiel. Rien de plus n'est nécessaire, sinon la satisfaction d'avoir fait juste ce petit geste.
    Vous voyez de quoi je parle? Juste ce genre de petites choses qui fait du bien à l'âme, tout en douceur.


  • par (Libraire)
    16 novembre 2020

    Héros ordinaire

    Alors qu’Eileen et leurs cinq filles préparent les fêtes de Noël, Bill Furlong, s’affaire à ses livraisons de bois et de charbon dans sa petite ville de New Ross en Irlande.
    Son entreprise de combustible fonctionne à fond pendant cet hiver glacial de 1985.
    Alors que Furlong livre le couvent, il découvre une jeune femme transie de froid et sale au fond de la réserve à charbon.
    Les Sœurs du Bon Pasteur gèrent un établissement scolaire au sein de leur couvent ainsi qu’une blanchisserie où sont employées des jeunes filles « perdues » dans le but de les remettre sur le droit chemin.
    Bill a grandi sans père, élevé par sa mère domestique dans une maison bourgeoise. Il est troublé par ce que la mère Supérieure nomme n’être qu’un jeu de cache-cache, une broutille.
    Alors que les rumeurs courent sur ce qui se trame chez les religieuses, à propos des jeunes femmes et de leurs bébés, FGurlong n’écoute que son cœur malgré toutes les critiques auxquelles il s’expose.
    Ce genre de petites choses qui apportera un bonheur inoubliable en cette nuit de Noël.


  • par (Libraire)
    14 novembre 2020

    Ce genre de petites choses

    Dickens chez les Magdalene Sisters ou un conte de Noël version Claire Keegan.
    A lire, à offrir, à partager comme un cadeau rare !!
    A &JM


  • par (Libraire)
    14 novembre 2020

    Sombre et... lumineux !!

    Claire Keegan est une auteure que j'adore ! Une écriture sobre, des histoires simples en apparence, beaucoup d'émotions, et aussi de réflexions. Ses livres me touchent et ce dernier au titre si bien choisi "Ce genre de petites choses" ne m'a pas déçu !
    A l'image d'un Hubert Mingarelli ou d'une Marie-Hélène Lafon, son écriture est toute en suggestion, chaque mot est choisi, pesé, chaque phrase est maîtrisée.
    Dans ce court roman, nous sommes dans l'Irlande catholique des années 80 où des "filles de mauvaise vie" sont employées dans la blanchisserie du couvent. Elles y sont maltraitées. Bill Furlong est un homme simple qui vient livrer le bois dans ce couvent. Bill Furlong est un homme qui écoute son cœur.
    Malgré la noirceur du sujet, un récit lumineux sur la fraternité.

    Vanessa


  • par (Libraire)
    14 novembre 2020

    Dans l’Irlande de 1985 William travaille dur pour que sa femme et leurs 5 filles ne manquent de rien. A New Ross tout le monde craint la mère supérieure du couvent qui accueille des jeunes filles enceintes. Témoin d’une scène qui le marque, il ose enfin défier l’autorité de l’Eglise irlandaise et des Magdalen sisters. Avec beaucoup de douceur, Claire Keegan fait le portrait d’un héros ordinaire, un homme qui ne supporte plus l’indifférence face au sort de jeunes filles enceintes. Elle aborde l’histoire des Magdalen sisters de l’extérieur, par le regard d’un homme né de père inconnu et lui même père de 5 filles et qui n’écoute que son cœur, son cœur de fils et son cœur de père. Un roman court mais d’autant plus fort. Magnifique!
    Valérie


  • par (Libraire)
    11 novembre 2020

    Une lueur d'espoir, un conte de Noël ?

    A quelques jours de Noël, Bill Furlong s’empresse de livrer ses derniers clients. Marchand de charbon et de bois prospère, il est également le père de famille attentionné et heureux de 4 filles qu’il voit grandir avec affection. Il revient de loin, pourtant, Bill Furlong, dans cette Irlande des années 80. Fils d’une domestique de 15 ans, il n’a jamais connu son père, a enduré moqueries et injures dans un pays catholique étriqué et enclin aux ragots. Il sait ce qu’il doit à Mrs Wilson, la veuve qui employait sa mère et s’est occupée de lui quand celle-ci est morte brutalement lorsqu’il avait 12 ans. Depuis, il a poursuivi son chemin, travaillant sans répit. Quand il livre son bois au couvent du Bon Pasteur, il aperçoit à plusieurs reprises des jeunes filles pieds nus, crasseuses et hagardes. Il se murmure que ce sont là de pauvres filles, mères célibataires, exploitées par les religieuses pour des travaux de blanchisserie. Ces visions qui le renvoient à son enfance misérable, ne le laissent pas indifférent, lui qui vient en aide discrètement à ceux qui en ont besoin. Malgré l’avis de sa femme, il n’écoute que son cœur, passant outre les commérages, les réflexions désobligeantes qu’il entend déjà, et recueille l’une de ces jeunes filles… L’auteur décrit par petites touches le portrait d’un homme bien décidé à se regarder en face, mais souligne aussi celui d’une société mesquine, figée, qui fustige les plus faibles aux motifs de principes moraux et religieux, qui va à la messe mais n’a aucune bienveillance envers son prochain.


  • 10 novembre 2020

    Conseillé par Anne-Céline

    Si vous avez besoin d’humanité, de coeur gonflé et d’une histoire belle telle un conte de Noël (et que le film Magdalene Sisters vous marqua pour toujours!)... lisez le livre de Claire Keegan au titre merveilleux!
    Il se passe en Irlande, dans les années 80 et vous n’oublierez pas son héros Bill Furlong!
    Anne-Céline♥️📚👌🏼